25 novembre 2016 : colloque - baptême

Les 3 tables rondes du 25 novembre ont réuni les acteurs reconnus de l’univers hospitalier.

Retour en image

Informations : colloque.transformation.dh@gmail.com


Veronique DesjardinsVéronique DESJARDINS est Directrice Générale du Centre Hospitalier de Versailles depuis 3 ans. Avant d’occuper ce poste, elle a exercé au sein de l’AP-HP pendant 30 ans, dans chacun des grands domaines fonctionnels de gestion de l’hôpital. Elle réalise une première partie de sa carrière dans des hôpitaux de pédiatrie, avant de prendre la chefferie de deux établissements de gériatrie, puis de revenir exercer dans des hôpitaux prenant en charge tous les âges de la vie. Elle a également œuvré en tant que déléguée du pôle santé du défenseur des droits pendant plusieurs années.

Le Centre Hospitalier de Versailles est l’établissement support du GHT Yvelines Sud qui rassemble 4126 lits et places. Celui-ci se compose également du CH Le Vésinet, de l’EPS Charcot, de l’hôpital gérontologique et médico-social (HGMS) Plaisir, du CH de la Mauldre, du CH de Rambouillet, de l’hôpital de Chevreuse, de l’hôpital de Houdan, de l’hôpital de pédiatrie et de rééducation (HPR) de Bullion, de l’Ehpad Les Aulnettes à Viroflay et de l’Ehpad d’Ablis.


philippe-gauzePhilippe GAUZE est Directeur Général du Centre Hospitalier de Rambouillet depuis janvier 2015. Il est issu de la promotion des directeurs d’hôpital 1990-1992 et a exercé successivement des fonctions de directeur-adjoint puis de chef d’établissement, au sein de divers centres hospitaliers. Il a été secrétaire de l’Association Nationale des Hôpitaux Locaux (ANHL) pendant 6 ans.

Le Centre Hospitalier de Rambouillet est un établissement public de santé polyvalent de 478 lits et places, en proie à des difficultés financières depuis plusieurs années, mais qui amorce une nouvelle dynamique en assumant pleinement son intégration et son rôle au sein du nouveau Groupement Hospitalier de Territoire Yvelines-Sud.


clemence-mainpinClémence MAINPIN , directrice d’hôpital, est actuellement cheffe de projet ministériel sur les groupements hospitaliers de territoire (GHT) au sein de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS). Elle occupe cette fonction depuis le mois d’avril 2016. Celle-ci est directement placée auprès de la directrice générale de l’offre de soins, Anne-Marie Armanteras de Saxcé. Dans ce cadre, Clémence Mainpin anime notamment le comité de suivi sur les groupements hospitaliers de territoire, présidé par la directrice générale de l’offre de soins, dont le septième comité de suivi, qui s’est tenu en octobre, a porté ses débats sur l’enjeu des projets médicaux partagés. Jusqu’alors, Clémence Mainpin occupait déjà au sein de la DGOS le poste de chef du bureau des coopérations et des contractualisations (PF3), en responsabilité du pilotage des GHT depuis la genèse des travaux. Auparavant, elle avait exercé en établissement de santé, notamment sur le champ des ressources humaines et des affaires financières. Son expérience l’avait également conduite à participer directement à la convergence entre la maternité Adolphe-Pinard et le CHU de Nancy (Meurthe-et-Moselle).  


Frédéric MartineauFrédéric MARTINEAU est radiologue au Centre Hospitalier de Bayonne. Il a précédemment été Président de la Commission médicale d’établissement du CH de Bayonne et Président de la conférence des Présidents de CME des centres hospitaliers. A la fin de l’année 2014, Jacqueline Hubert, directrice générale du CHU de Grenoble et lui-même ont été chargés par la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, d’une mission d’accompagnement sur les GHT. Le rapport final de la mission, remis en février 2016 à la ministre, proposait dix-sept orientations relatives aux décrets d’application, au modèle de financement d’une activité territorialisée grâce au recours à la télémédecine et enfin à l’accompagnement du déploiement.


Cedric ArcosCédric ARCOS , diplômé de Sciences PO, de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (promotion 2004) et de l’Institut des Hautes Etudes en Protection Sociale, est directeur d’hôpital public. Après plusieurs postes de responsabilité au sein d’établissements de santé et notamment au sein de la direction générale du CHU de Lyon, il est aujourd’hui Délégué Général Adjoint de la Fédération Hospitalière de France, organisation qui représente auprès des pouvoirs publics la quasi-totalité des établissements sanitaires et médico-sociaux. Auteur de plusieurs ouvrages sur l’avenir du système de santé, il enseigne les questions de santé à Sciences Po Paris et dirige le Cercle Santé Innovation, Think Tank dédié à l’avenir du système de protection sociale. Ancien auditeur de la 67ème session nationale « Politique de Défense » de l’Institut des hautes Etudes de Défense nationale (IHEDN), Cédric Arcos est colonel dans la réserve de l’Armée de terre.


photo-f-rimatteiFrédéric RIMATTEI est Directeur général adjoint du CHU de Rennes depuis décembre 2015. Diplômé de l’ESSEC, de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP – promotion 2004-2006), il occupait précédemment le poste de Directeur délégué auprès de plusieurs pôles cliniques puis celui de Directeur du patrimoine immobilier et des services techniques au CHU de Toulouse. Elève-directeur au Centre Hospitalier Marc Jacquet à Melun (77), il avait rejoint le CHU de Montpellier à sa sortie de l’EHESP en qualité de Directeur adjoint des finances et du contrôle de gestion en avril 2006. Il avait ensuite successivement occupé, dans ce même établissement, les postes de Directeur des travaux et du biomédical, puis de Directeur des investissements et de la logistique.


Danielle ToupillierDanielle TOUPILLIER , est la directrice générale du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG) depuis sa création en 2007.

Titulaire d’une maîtrise de droit, diplômée de l’Ecole nationale de la santé publique (ENSP, devenue EHESP), elle a débuté sa carrière successivement au centre hospitalier Sainte-Anne à Paris comme adjointe des cadres hospitaliers et au CH de Fontainebleau en tant que chef de bureau à la direction du personnel. Elle a ensuite occupé le poste de directrice des services économiques et logistiques au CH d’Orsay, tout en suivant sa formation à l’ENSP pour devenir directrice d’hôpital. En 1990, elle rejoint la Direction des hôpitaux (actuelle DGOS) comme adjointe au chef du bureau chargé des statuts et de la réglementation des personnels relevant de la fonction publique hospitalière, puis comme chef de bureau chargée des personnels médicaux. En 1994, elle participe en tant que secrétaire générale, à la création de l’Etablissement français des greffes (EFG, intégré ensuite dans l’Agence de la biomédecine). En avril 1998, elle quitte l’EFG pour exercer les fonctions de conseillère technique du directeur (Edouard Couty) de la DH puis, à partir de fin 2004 et jusqu’en 2007, celui de chef de service, adjointe au directeur de la DHOS.


Eric BellissantEric BELLISSANT, doyen de la faculté de médecine de Rennes depuis le 1er janvier 2014, est médecin, ancien interne des hôpitaux de Paris (concours 1985). Il a été nommé PU-PH en pharmacologie en 1997 après avoir validé un DEA de biomathématiques en 1988, un DEA de pharmacologie expérimentale et clinique en 1989, un DESC de pharmacologie clinique et évaluation des thérapeutiques en 1990 et un doctorat d’université en 1994.

Ses recherches, réalisées principalement avec des réanimateurs dans le choc infectieux, l’ont conduit à créer un Centre d’Investigation Clinique (CIC), labellisé par l’Inserm en 2002, 2004, 2008 et 2012 afin de structurer la recherche clinique au CHU de Rennes. Il a créé un master intitulé « Modélisation en Pharmacologie Clinique et Epidémiologie (MPCE) » en 2005, formant à la recherche clinique une vingtaine d’étudiants par an, médecins, pharmaciens ou scientifiques.

En tant que doyen, il soutient fortement l’introduction de nouvelles méthodes pédagogiques (E-learning, simulation) dans les cursus. Il souhaite développer l’enseignement et la recherche en santé au niveau du territoire en s’appuyant sur les principaux centres hospitaliers de la subdivision d’internat (Lorient, St Brieuc, St Malo, Vannes) et sur les maisons de santé pluri-professionnelles ou les centres de santé pour les soins primaires.


Maxime MorinMaxime MORIN, 48 ans, niortais de naissance, rochelais d’adoption, bordelais (IEP) de formation est issu de la promotion 1992-1994. Adjoint aux finances à l’AP-HP puis DRH à Mâcon, il est chef d’établissement depuis 2007, de Provins puis de Cherbourg (établissement support de GHT). Il est aussi conseiller syndical Syncass, membre du bureau du CNDCH et ex délégué régional FHF Basse-Normandie.


Marc PulikMarc PULIK est Délégué départemental des Yvelines (78) depuis le 17 octobre 2016. Docteur en Médecine, ancien interne des Hôpitaux de Paris, chef de clinique des Universités, Assistant des Hôpitaux de Paris, Praticien hospitalier (spécialité Cancérologie), Chef de service (spécialité Maladies du Sang), Marc Pulik est également diplômé en Management Stratégique de la Santé de HEC. Chef du service d’Hématologie au Centre Hospitalier d’Argenteuil de 1986 à 2002, Marc Pulik a ensuite pris la direction générale d’un établissement privé à but non lucratif entre 2002 et 2013. Depuis cette date, il était conseiller médical à la Direction de l’Offre de Soins à l’ARS Île-de-France. Marc Pulik a par ailleurs été Président de la Conférence de Territoire de l’Essonne entre 2010 et 2013 et Délégué régional Île-de-France de la FEHAP en 2011-2012. Il est l’auteur de nombreuses publications dans des revues internationales et de fréquentes communications dans des congrès nationaux et internationaux.

Directeur d’hôpital : Les clés d’un métier en transformation – Les intervenants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *