Afin d’appréhender des enjeux plus précis de l’architecture hospitalière, nous avons choisi de proposer des ateliers thématiques avec des intervenants spécialistes dans chacun des thèmes abordés.

Ces ateliers sont organisés en deux sessions : l’une de 14h à 15h15 et l’autre de 15h30 à 16h45, permettant à chaque invité de participer à deux ateliers.

Les salles sont affichées dans le hall d’accueil de l’EHESP.

 

Atelier 1 : Concevoir des infrastructures capables de répondre aux évolutions de demain 

Animateurs : Mme Laëtitia MICAELLI-FLENDER, directrice d’hôpital au CHU de Nantes et M. Christian BEREHOUC, associé de l’ANAP

La maîtrise d’ouvrage hospitalière s’inscrit dans une démarche prospective. Au  regard  de la durée médiane d’environ  72 mois pour un projet de construction, plusieurs défis se posent pour le directeur d’hôpital.

Tout d’abord il s’agit d’investir dans des équipements capables d’anticiper les évolutions des pratiques et techniques médicales. Il convient d’apprécier le potentiel d’optimisation des infrastructures (extension, densification de l’activité, redéploiement…) et d’intégrer les nouvelles technologies au service du soin, notamment au niveau des plateaux techniques (robotisation des circuits, acquisition de nouveaux matériels…).

D’autre part, face à l’ampleur des projets menés, le maintien de l’activité en parallèle des travaux est une problématique centrale qui touche à la qualité des soins et à la prise en charge mais également aux conditions de travail.

 

Atelier 2 : Mobiliser les outils juridiques et financiers pour mettre en œuvre un projet architectural 

Animateurs : Mme Anabelle BILLY, responsable immobilier/experte santé à l’ANAP et M. Bryan DEVILLERS, associé du cabinet Clément & Associés

La mise en œuvre d’un projet architectural nécessite parfois de réaliser des montages juridiques et financiers très complexes. De la loi MOP à la conception-réalisation, quel montage choisir et comment maîtriser les risques qui en découlent ?

Cela nécessite également d’identifier une stratégie patrimoniale tant pour financer l’investissement que pour assurer sa construction. Les plans Hôpital 2007 et Hôpital 2012, conçus pour accompagner les établissements, sont achevés. Désormais, comment les hôpitaux peuvent-ils réaliser leurs investissements immobiliers ? Les outils de la commande publique récemment rénovés permettent-ils de mieux répondre aux spécificités d’un projet architectural, et quels sont les nouveaux leviers disponibles ?

 

Atelier 3 : Gérer la programmation (des espaces, des flux) et maîtriser les risques qui en découlent 

Animateurs : M. Philippe PICARD, architecte programmiste et M. Alain MOURIER, directeur d’hôpital détaché 

En tant qu’établissements recevant du public (ERP) et contraint à ce titre à des normes spécifiques, les hôpitaux doivent assurer à la fois l’accessibilité des usagers et garantir des soins adaptés. Divers enjeux sont donc à prendre en compte dès la phase de programmation pour définir des objectifs fonctionnels aux architectes.

Toute erreur programmatique sera sanctionnée par un dysfonctionnement « traduit dans le béton ». Ces dysfonctionnements peuvent concerner tous les aspects de l’hôpital : accès, circuit du patient, surfaces, efficience, circuits logistiques. Cependant, il convient aussi de hiérarchiser les risques, sachant que l’architecture ne peut satisfaire à 100% des objectifs.

 

Atelier 4 : Envisager l’aménagement intérieur au service de la qualité de vie à l’hôpital 

Animateurs : Mme Miranda FOLLEA, architecte et associée de la SCP Folléa et M. Pierrick LELARD, architecte et associé du cabinet Sud Architectes 

L’aménagement intérieur et le design sont des éléments cruciaux tant pour les usagers que pour les soignants. Ils sont porteurs d’une valeur d’usage essentielle dès la réception d’un ouvrage car ils facilitent ou, au contraire, limitent l’appropriation rapide et bien vécue des locaux par ceux qui sont amenés à les utiliser.

L’humanisation des infrastructures hospitalières est depuis longtemps intégrée par les architectes dans leurs projets. L’enjeu est double : assurer le bien-être et la sécurité des patients accueillis à l’hôpital et renforcer l’ergonomie des postes de travail et participer de la qualité de vie au travail des soignants.

 

Atelier 5 : Intégrer la dimension du développement durable à l’hôpital 

Animateurs : M. Gabriel TORRES, ingénieur hospitalier au CHR d’Orléans et M. Bernard JOURDAIN, chargé de mission développement durable au CH de Niort

Le développement durable à l’hôpital est valorisé depuis 2000 par la certification HQE. Au-delà de la certification, le respect de l’environnement implique une réflexion  sur la pérennité des matériaux, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le tri des déchets. Les objectifs de développement durable sont également des leviers économiques et de qualité de vie au travail importants pour les établissements.

Nos intervenants présenteront les enjeux, la démarche ainsi que les difficultés rencontrées pour intégrer l’enjeu du développement durable à la construction de nouveaux bâtiments hospitaliers.

 

Les ateliers proposés dans le cadre du colloque sur l’architecture hospitalière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *