Le jeudi 26 mai, les promotions EDH Simone Iff et Hippocrate ont eu le plaisir de recevoir le député Jean-Louis Touraine à l’EHESP pour un échange autour de la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé. Son avis sur ce texte est d’autant plus précieux que Jean-Louis Touraine est également vice-président de la Fédération hospitalière de France et ancien praticien hospitalier aux Hospices civils de Lyon.

La conférence, suivie d’un échange animé avec les élèves présents, a permis de revenir sur la teneur des débats parlementaires, les objectifs et le contenu de la loi.

IMG_6485Le député Jean-Louis Touraine à l’EHESP jeudi 26 mai 2016

Jean-Louis Touraine a d’abord insisté sur le fait que la loi avait été considérablement enrichie par les parlementaires qui ont par exemple décidé de la suppression du délai de réflexion pour l’IVG. Il a ensuite rappelé les défis auxquels cette loi devait permettre de répondre : l’allongement de la durée de vie, la progression des maladies chroniques et les inégalités de santé, qu’elles soient sociales, territoriales ou culturelles.

Ce fut ensuite l’occasion de revenir sur le contenu même de la loi et les actions adoptées pour adapter notre système de santé. Le développement de la prévention via par exemple, l’extension du médecin traitant aux enfants ou la mise en place du paquet neutre, et la garantie d’un meilleur accès aux soins avec la généralisation du tiers payant, ont été mis en avant par le député.

L’aménagement de la santé sur le territoire, avec la mise en place des GHT et des mesures devant permettre de lutter contre les déserts médicaux, est également apparu comme un enjeu majeur au cours du débat. Jean-Louis Touraine a, à cette occasion, souligné qu’il était nécessaire de réussir l’étape GHT et qu’il serait toujours temps dans le futur de proposer des mesures supplémentaires pour une intégration plus grande encore des structures.

IMG_6501

A plusieurs reprises, le député est revenu sur le pouvoir d’influence des lobbys – cigarettiers et viticoles notamment – sur le contenu de la loi de santé. Ils ont été très actifs au cours des débats, entrainant d’après Jean-Louis Touraine, un recul dans la lutte contre l’alcoolisme avec un assouplissement de la loi Evin, et le seront certainement encore à l’avenir, soulignant ainsi que les enjeux de santé publique peuvent heurter certains intérêts économiques.

Le député a conclu en soulignant qu’il avait bien conscience que cette Loi n’était qu’une étape dans le processus d’adaptation de notre système de santé. Celui-ci devrait encore évoluer considérablement à l’avenir, l’enjeu étant de le faire évoluer sans toutefois remettre en cause les valeurs sur lesquelles il est basé. Solidarité, universalisme et humanisme doivent ainsi continuer, d’après Jean-Louis Touraine, à orienter le fonctionnement de notre système de soins.

Les promotions Simone Iff et Hippocrate

Loi Santé : le député Jean-Louis Touraine témoigne face aux EDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *